Catégorie

À visage découvert

Catégorie

Mon premier appartement à Montréal était situé sur la rue Panet, près du parc Lafontaine.  À l’époque, je travaillais à la Société de Radio-Canada, à quelques minutes à pieds de chez moi. Tous les matins, je descendais la rue jusqu’à la grande tour en saluant Gilles qui fumait une cigarette en pantoufles sur son balcon, coin Sainte-Catherine.

« Cette folie qui nous fait croire que tous ceux qui ne vivent pas à notre rythme mènent une vie médiocre », écrit Dany Laferrière dans son roman au titre évocateur L’art presque perdu de ne rien faire. Assise au bout de quai au chalet, je médite sur ces paroles en contemplant le coucher du soleil qui se reflète sur le lac et illumine la forêt d’une couleur dorée.