Un père mourant, plongé dans le coma, à l’hôpital. À ses côtés, sa jeune fille jouit sur un lit de camp. C’est le point de départ du roman Il préférait les brûler de l’autrice, animatrice et reporter, Rose-Aimée Automne T. Morin, publié en février chez Stanké. Une image forte et provocante. Parce que le désir chez l’enfant est tabou. Ces premières lignes mettent la table pour explorer la sexualité et ses possibles dérives, élaborées dès l’enfance.