Depuis que je suis toute petite, je fais de l’insomnie. Pour m’aider à trouver le sommeil, j’écoute souvent des vidéos de méditation sur YouTube pour déjouer mon esprit qui ne décroche presque jamais du mode gestion et création. Cette semaine, j’ai finalement opté au milieu de la nuit pour un reportage français intitulé Méditation : une révolution dans le cerveau que je vous recommande fortement.

« La méditation est à notre cerveau, ce que le sport est à notre corps. Un exercice indispensable vu nos conditions de vie », explique le psychiatre Dr Christophe André dans ce documentaire. Le stress étant le mal de notre siècle, il est nécessaire de détourner son attention du passé et du futur pour contempler avec « sérénité » le moment présent.  Tout un défi de lâcher prise au quotidien en acceptant l’état des lieux sans rumination ni jugement!

Selon diverses études scientifiques, dix minutes de méditation pleine conscience ( « mindfulness ») par jour suffiraient à réduire l’anxiété et les effets néfastes sur la santé, dont notamment le diabète, les maladies cardiovasculaires et l’obésité. Le stress chronique menace aujourd’hui la santé d’un salarié sur deux.

Et pourtant, je ne me suis jamais considérée comme étant une fille anxieuse. J’ai toujours carburé à l’adrénaline, mais ce documentaire m’a fait réaliser à quel point je mettais mon corps et ma tête sous tensions en multipliant les défis professionnels (la workaholic n’est jamais loin) et les activités physiques parfois trop intenses…

Coup de cœur

Dans le reportage, vous découvrirez que plusieurs médecins, chirurgiens, neurologues et des spécialistes de la santé ont intégré la pleine conscience dans leur pratique après avoir constaté les bienfaits sur leurs patients traités notamment pour des dépressions, des douleurs chroniques, mais aussi l’Alzheimer.

En effet, les chercheurs des neurosciences s’intéressent désormais aux effets de la méditation sur le vieillissement. Tout ce que nous apprenons et nous vivons dans notre vie a un impact réel sur la structure de notre cerveau.  La méditation agirait comme une gymnastique mentale qui pourrait prévenir des pathologies en prolongeant l’espérance de vie de nos cellules. Des découvertes prometteuses qui doivent néanmoins être encore validées scientifiquement.

Coup de gueule

Attention aux charlatans de l’industrie du bien-être. Les applications et les coachs de vie qui vous promettent de maigrir, d’arrêter de fumer ou encore d’être plus heureux grâce à leur méditation guidée se détournent du fondement même de la pleine conscience.

« Plus vous avez des attentes, plus vous êtes dans la fiction. Attendre, c’est déjà parier sur l’avenir. Plus vous êtes dans l’attente, moins vous êtes dans la pleine conscience », souligne le psychiatre Dr Emmanuel Mellet.

Personnellement, je trouve encore difficile de me concentrer sur mon souffle en restant immobile. Je préfère de loin le yoga parce qu’il m’est plus facile d’arrêter le flux incessant de mes pensées lorsque je suis en mouvement. Or la méditation ne nécessite ni tapis ni vêtements de sport, seulement de s’arrêter un instant pour respirer avec des applications ou des vidéos en renfort. Je me lance aujourd’hui le défi de méditer quotidiennement!

Auteure

J'adore raconter des histoires! Souvent comme journaliste, ici comme chroniqueuse.

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.